Bibliothèque / Library

Bibliothèque / Library

Bienvenue dans ma bibliothèque personnelle. Ici vous trouverez la plupart des livres que j’ai publiés. Pour les titres les plus récents, je vous invite à les consulter sur la page Librairie. Pour les titres anciens et épuisés, vous les trouverez plutôt dans la page Collectors. Si vous désirez acquérir certains de ces titres avec une dédicace personnalisée, il vous suffit de me contacter.

THRILLERS

Retrouvez tous les titres dans la librairie

 POLICIERS

CRIME & MYSTERIES

L’Affaire Cabre d’Or (Calmann-Lévy 2015, à venir)

 ROMANS HISTORIQUES ET LEGENDAIRES

HISTORICAL & LEGENDARY NOVELS

Retrouvez tous les titres dans la librairie

 FANTASY ET CONTES

Retrouver tous les titres dans la librairie

 ENCYCLOPEDIES/ENCYCLOPEDIA

La Grande Encyclopédie du merveilleux, Le Pré aux Clercs, 2012

Grande Encyclope¦üdie du Merveilleux

A travers l’Histoire, les légendes, les mythologies : celtique, gréco-romaine, germanique ou nordique, à travers les créations littéraires ou cinématographiques, Édouard Brasey a collecté tout le savoir des Hommes sur les peuplades féeriques, elfes, lutins, sirènes ou nains, les bêtes terrifiantes comme les dragons, les licornes, les griffons, les gargouilles, mais aussi les créatures de la nuit, les loups-garous, les vampires, les trolls, les cyclopes, les géants, les orques, les titans… Au total plus de 250 personnages, esprits ou animaux sont ici répertoriés avec leur description, leur origine géographique et mythologique, leurs moeurs et leur histoire.   Illustré de centaines de gravures anciennes, de tableaux de maîtres et des oeuvres originales de Sandrine Gestin et Alain-Marc Friez, cette Grande Encyclopédie du merveilleux rassemble toutes les sources de la mythologie, du folklore et de l’Histoire pour évoquer les créatures les plus fascinantes des mondes imaginaires.

 Le Traité des arts divinatoires, avec Stéphanie Brasey, Le Pré aux Clercs, février 2012

 Traite¦ü des Arts divinatoires

Que ce soit par envie de connaître l’issue d’une bataille ou d’être aidé à faire un choix, de parler avec ses ancêtres ou de visualiser le futur, de savoir quand l’on rencontrera son prochain amour ou ce qui se passera au travail, l’homme a de tout temps fait appel à la voyance, au don ou au sacrifice pour l’éclairer.

Édouard et Stéphanie Brasey nous présentent les centaines de techniques qui se sont développées depuis l’Antiquité pour répondre à une peur de l’inconnu ou une soif de maîtriser le destin. On apprend dans cet ouvrage que si les Chinois lisaient dans les écailles de tortues, les Étrusques se fiaient aux flèches du sort, et les Perses aux chevaux, car ils étaient considérés comme les êtres intermédiaires entre l’homme, la nature et les dieux ; les Mayas avaient une approche scientifique, désireux de vivre en harmonie avec la Terre Mère, et Nostradamus faisait de la divination par les livres… A chacun son art et sa méthode.
Les auteurs permettront ensuite aux lecteurs de se familiariser avec les méthodes et significations des principaux arts divinatoires comme la lecture des astres, des cartes, du marc de café, des chiffres, du pendule, du comportement des animaux et bien d’autres encore, pour enfin aborder les divinations psychiques.
D’où nous viennent nos intuitions et nos pressentiments ? Qui sont les médiums, les psychomètres ou encore les devins ? Ce traité présente une topographie complète et tente de lever le voile sur des pratiques bien mystérieuses.

Mélange de traités anciens et d’explications modernes, cet ouvrage de référence est un guide indispensable pour tous les amateurs de divination.

 

Le Traité de sorcellerie, avec Stéphanie Brasey, Le Pré aux Clercs, 2011

 Traite¦ü de Sorcellerie

Enfin un authentique grimoire illustré de sorcellerie. Amateurs de sombres pouvoirs, découvrez toutes les facettes de la magie et de son histoire, depuis l’utilisation des pentacles et des formules magiques jusqu’aux rituels païens les plus étranges !

Les sorcières ensorcellent, intriguent, effraient, fascinent. Mais qui sont ces jeteuses de sorts qui osent défier les lois naturelles ? Tour à tour créatures de rêves ou vieilles femmes repoussantes, incarnations du diable ou guérisseuses, elles alimentent depuis toujours les légendes les plus folles.

Édouard et Stéphanie Brasey explorent les mondes magiques et souvent inquiétants de ces sorcières trop longtemps mal aimées, nous apprennent les signes permettant de les reconnaître, décrivent les recettes de leurs philtres magiques, les pactes qu’elles signent de leur sang ou les sabbats auxquels elles assistent.

Pour compléter ce traité de sorcellerie quotidienne, les auteurs remontent l’Histoire, du Moyen Âge et de la Renaissance – époque où le simple fait d’être dénoncée comme sorcière suffisait à conduire au bûcher de pauvres innocentes – jusqu’à la cour des rois, où pouvoir et magie noire entretenaient d’étranges connivences.

Enfin, des extraits de textes classiques consacrés aux sorcières adeptes de la magie noire viennent clore cet ouvrage : La Sorcière de Jules Michelet, Histoire de la démonologie et de la sorcellerie de Walter Scott et La Sorcière d’Henri de Nimal.

Laissez-vous ensorceler par ce sulfureux grimoire…

Les Enquêteurs de l’étrange : Histoires vraies de maisons hantées, avec Stéphanie Brasey, Le Pré aux Clercs, 2011

 MaisonsHantees

Les lieux, paraît-il, ont une âme. Ils ont en tout cas une mémoire. Ils conservent, imprimé dans les murs des vieilles maisons, des appartements inoccupés, des châteaux au passé historique (le Petit Trianon), des maisons possédées par des présences démoniaques (Amityville), mais aussi des prisons, des asiles (celui d’Athens aux Etats-Unis), des cimetières, le souvenir des êtres humains qui, au fil des années ou des siècles, y ont vécu, aimé, souffert, avant d’y mourir de leur belle mort, ou le plus souvent d’une mort douloureuse, violente ou tragique. Ces défunts, emportés contre leur gré dans un autre monde inconnu, qui les intriguait, les effrayait sans doute, les terrorisait peut-être, ont parfois du mal à se détacher de ces lieux où ils ont vécu leur vie et aussi l’instant de leur mort. C’est pourquoi ils ont la tentation de revenir de leur trépas dans le cadre qui leur est familier et auquel ils se sentent toujours attachés… Esprits malins et frappeurs, poltergeists, portes qui claquent, planchers qui craquent, fenêtres qui s’ouvrent brutalement, escaliers qui disparaissent, lustres qui tombent, fantômes qui chantent des airs d’opéra… Les enquêteurs de l’étrange vous aident à les reconnaître et les chassent loin de vos demeures. Amateurs de sensations fortes, voilà de quoi alimenter vos prochaines nuits blanches !

 Le Traité de Démonologie, Le Pré aux Clercs, 2011

  Le traité de démonologie

 Tout le savoir infernal ancestral dans un grimoire d’exception

Ce traité fait le point avec exhaustivité sur ces créatures surnaturelles que nous appelons communément « démons ». Il évoque la présence de ces derniers dans les différentes cultures, religions et traditions ésotériques et analyse leurs fonctions.

En interrogeant les écrits des occultstes du passé, Édouard Brasey donne au lecteur les clés pour mieux comprendre ces entités infernales qui suscitent l’effroi et, pourquoi pas, apprendre à les invoquer – à ses risques et périls, bien entendu !

Deux textes de « démonologues » célèbres, Les Incubes et les Succubes de Jules Delassus (1897) et Le Temple de Satan de Stanislas de Guaïta (1915), ainsi que le grand tableau de la monarchie infernale et le gouvernement de l’enfer viennent compléter ce grimoire démoniaque.

 

La Grande Bible des fées, avec Stéphanie Brasey, Le Pré aux Clercs, 2010

 bible-fees-COUV-ombre-243x300

Créatures merveilleuses, d’apparence féminine, dotées de pouvoirs surnaturels, généralement bienveillantes, les fées ont le pouvoir d’exaucer les voeux des mortels et de les protéger.
Mais la mystérieuse histoire du peuple des fées ne s’arrête pas là. Ces êtres de lumière ont une génèse,, des rites précis, une religion (le nouveau testament des fées), des fêtes communautaires, une histoire du costume, des légendes en pagaille, une oeuvre littéraire et musicale importante (elles écrivent, entre autres, de la poésie)…

Cet ouvrage rassemble en six livres: le Livre des origines, le Livre historique, le Livre poétique, le Livre des prophétesses, le Nouveau Testament des fées et l’Apocalypse des fées, l’essentiel de leur vie et de leur savoir.
Ecrite par un des plus grands spécialistes français de la féerie et illustrée par trois dessinateurs de talent, Sandrine Gestin, Davie Thiérrée et Amandine Labarre, cette Grande Bible des Fées est destinée à tous les amoureux du merveilleux et de des plus belles incarnations.

Le Grimoire des loups-garous, Le Pré aux Clercs, 2010

Le grimoire des loups

Quelles sont les origines des loups-garous ? Comment les reconnaît-on ? Est-il possible de s’en débarrasser ?

C’est à ces questions que répond cet ouvrage de référence sur toutes les représentations des loups-garous à travers la littérature, le folklore et les légendes. Ce mythe fantastique très populaire qui remonte à l’Antiquité a traversé toutes les époques, marquant le Moyen Âge et la Renaissance avec les procès en garouage, où des hommes ont été condamnés pour sorcellerie et brûlés sur le bûcher.

D’anciens traités et contes abordent les diverses croyances et superstitions, comme Légendes rustiques de George Sand ou Littérature orale de l’Auvergne de Paul Sébillot.

Ce grimoire révélera tout ce qu’il est indispensable de savoir au sujet des loups-garous et les moyens de s’en préserver.

Le Traité des anges, Le Pré aux Clerc, 2010

Traite des Anges

Depuis la nuit des temps nous aimons à croire que des anges veillent sur nous. Mais nous ignorons tout d’eux. Ce Traité des anges nous aide enfin à mieux connaître ces esprits invisibles.
Rédigé à la manière et dans la tradition des grimoires d’autrefois, cet ouvrage répertorie tous les aspects de l’angéologie à partir de textes fondamentaux issus de l’histoire mystique, des légendes, des croyances ou des superstitions. Les anges se dévoilent enfin, et nous livrent leurs secrets. À quoi ressemblent-ils ? Quels cultes leur sont dédiés ? Quelles langues parlent-ils ?
En complément un calendrier angélique très complet et des textes littéraires de référence, tels que Le Ciel et ses merveilles de Swedenborg ou Le Paradis perdu de Milton, accompagnent ce texte inédit et nous invitent au voyage céleste.

L’Encyclopédie des héros du merveilleux, Le Pré aux Clercs, 2009

Encyclo he¦üros

Comment Arthur devint-il roi de toutes les Bretagnes grâce aux enchantements de Merlin ? Qui étaient les chevaliers de la Table ronde ? Comment Beowulf vint-il à bout du monstre Grendel ? Les alchimistes Nicolas Flamel et Cagliostro ont-ils trouvé la pierre philosophale ? Comment Siegfried parvint-il à tuer le dragon Fafnir ? Pourquoi la fée Mélusine devait-elle s’enfermer chaque samedi pour prendre un bain loin des regards humains ? Pourquoi Peter Schlemihl a-t-il perdu son ombre ?

Ces questions, parmi bien d’autres, trouvent leurs réponses dans cette Encyclopédie des héros du merveilleux, qui retrace les destins mirifiques et légendaires de près de deux cents personnages célèbres, immortalisés par les mythologies, les légendes ou la littérature fantastique.
Complément indispensable de La petite Encyclopédiedu merveilleux (récompensée par le grand prix du jury Imaginales en 2006), L’Encyclopédie des héros du merveilleux s’affirme non seulement comme un livre de référence pour tous ceux qui se passionnent pour l’univers de la fantasy, mais également comme un magnifique livre illustré, grâce au talents conjugués des meilleurs spécialistes actuels du genre, Sandrine Gestin, Didier Graffet et Marc-Alain Friez.

Edouard Brasey, Sandrine Gestin et Didier Graffet, trois des plus grands noms de la fantasy française, signent un ouvrage de référence : une encyclopédie des héros du merveilleux. Une mine d’informations, une grande richesse iconographique.

Présentation du livre

La Petite Encylopédie du merveilleux dressait un catalogue relativement exhaustif des peuples de l’imaginaire : fées, elfes, nains, lutins… L’Encyclopédie des Héros recense les personnages légendaires et mythologiques en faisant la part belle à la saga arthurienne. 250 héros sont classés par ordre alphabétique dans les catégories suivantes :

– Des souverains et dieux illustres : Arthur, Guenièvre, mais également les autres souverains qui jalonnent l’univers arthurien, Ban de Bénoïc (le père de Lancelot), Uther Pendragon (le père d’Arthur), Marke (l’oncle de Tristant), Pellès (le roi pêcheur gardien du Graal)…

Des chevaliers, héros et géants fameux : Lancelot, Gauvain, Yvain, Perceval, Galaad…

– Des alchimistes, enchanteurs et magiciens : Merlin, Albert le Grand, Cagliostro, Nicolas Flamel, le docteur Frankenstein, Nostradamus…

– Des voyageurs de l’autre monde : certains héros vivent aux franges de la réalité présente et de l’autre monde. Explorateurs de l’invisible ou fantômes comme le Hollandais volant, le Juif errant, saint Brendan partant à la recherche du paradis, Lohengrin…

– Des fées célèbres et autres membres du Petit Peuple : Viviane, Morgane, Mélusine, la Lorelei, Puck, le roi des Aulnes, Rumpelstilzchen…

– Du diable et autres créatures infernales : les héros de l’ombre ferment le cortège, Lucifer, Satan, Dracula, l’Antéchrist, Gilles de Rais…

Cet ouvrage est illustré – couleurs et crayonnés – par Sandrine Gestin, Didier Graffet et Alain-Marc Friez pour les enluminures.

 

Le Traité de Faërie d’Ismaël Mérindol, Le Pré aux Clercs, 2009. Réédition France Loisirs

Traite de Faërie

« Rien n’existe qui n’ait au préalable été rêvé », écrit l’enfant des fées Ismaël Mérindol dans son « Traité de Faërie ». Rédigé à la manière et dans la tradition des authentiques grimoires du XVe siècle, Ismaël Mérindol vous conte son parcours initiatique dans le monde merveilleux de Faërie. Sous sa plume, fées, nymphes, elfes, gnomes et autres créatures du Petit Peuple prennent vie et vous invitent à les suivre. D’autres traités féeriques de référence tels que « Le Comte de Gabalis » et « Le Sylphe amoureux » accompagnent ce texte inédit et vous permettent de revenir aux origines de la fantasy. Partez à leur rencontre sans plus attendre, sur le chemin des rêves…

 

L’Univers féerique, Pygmalion, 2008

 L'univers fe¦üerique

Grand connaisseur du monde féerique, Édouard Brasey est parti sur les traces de créatures fascinantes, partout où on les rencontre, dans les contes et les mythes, le folklore, les chroniques locales, les recueils anciens. Ce volume nous révèle absolument tout sur ces êtres, bienfaisants ou maléfiques, insouciants, espiègles, redoutables, parfois cruels, qui habitent le monde de nos rêves : leur histoire, leur habitat, leur habillement, leurs secrets, leurs amours et les croyances dont les hommes les entourent. Largement popularisés par la littérature fantastique, la bande dessinée et le cinéma, ils continuent à susciter notre fascination et leurs aventures nous donnent bien souvent des leçons de vie.

Vous saurez donc tout sur les fées, les elfes, les sorcières, les démons, les loup-garous, les vampires, les succubes, les incubes, les larmes, les coules, les sirènes, les ondines, les naïades, les océanides, les nymphes, les roussalkas, les marimorgan, les vouivres, les nixes, la lorelei, les géants, les dragons, les ogres, les dracs, les tarasques, les coulobres, les nains, les gnomes, les lutins, les gobelins, etc.

L’Univers féerique nous invite à une passionnante et troublante plongée dans les mystères de l’imaginaire.

 

L’Encyclopédie du légendaire, Le Pré aux clercs, 2008

Tome 1 : Les Peuples de la lumière, Le Pré aux Clercs, 2005

Encyclope¦üdie du Le¦ügendaire

Partez à la découverte des trésors fabuleux, des épées de légende, des philtres d’amour, des amulettes, des baguettes magiques, des tapis volants, des chaudrons de sorcière… grâce à ce premier ouvrage d’une nouvelle trilogie, celle du légendaire.
Si dans L’Encyclopédie du merveilleux,Édouard Brasey nous décrivait la plupart des créatures surnaturelles que l’on trouve dans les romans et films de fantasy ainsi que dans le folklore du terroir ou les récits médiévaux, dans ce premier tome de L’Encyclopédie du légendaire, il s’attache cette fois aux objets formant la panoplie du merveilleux. Objets certes, mais magiques avant tout ! Loin de dresser simplement un répertoire d’outils et ustensiles inanimés, nous allons partir à la découverte d’artefacts très précieux, étranges et mystérieux, souvent dotés d’une vie propre, qui peuplent l’univers du légendaire. Les magnifiques illustrations de Sandrine Gestin et Didier Graffet, deux des principaux illustrateurs de fantasy français, nous permettront de nous immerger complètement dans une autre dimension, celle des mythologies, des épopées, des sagas, du folklore, des contes et légendes. Gageons qu’à l’issue de cet inventaire à la Prévert, nous aurons envie de répondre de façon positive à la question posée par Alphonse de Lamartine : « Objets inanimés, avez-vous donc une âme ? »

Tome 2 : Le Bestiaire fantastique, Le Pré aux Clercs

Bestiaire fantastique

Dragons, licornes, phénix, griffons, hydres, gargouilles, serpents de mer, Léviathan, monstre du loch Ness ou bête du Gévaudan l’imaginaire foisonne de bêtes terrifiantes ou bénéfiques, parfois partenaires des héros et dotées de pouvoirs merveilleux, mais le plus souvent cruelles et puissantes, voire invincibles.
Parfois encore s’agit-il de bêtes bien réelles – corneilles, taureaux, crapauds – auxquelles on a prêté des pouvoirs surnaturels ou qui sont devenues les symboles de nos peurs, tels le requin ou le loup, ou bien d’espèces disparues recensées par les manuels de cryptozoologie.
Superbement illustré de gravures du Moyen Age souvent étonnantes, de tableaux de maîtres et des illustrations originales de Sandrine Gestin et Alain-Marc Friez, ce deuxième tome de l’Encyclopédie du Merveilleux rassemble toutes les sources de la mythologie, du folklore et de l’Histoire pour brosser le portrait – légendaire ou réel ? – de chacune de ces espèces.

Tome 3 : Les Peuples de l’Ombre, Le Pré aux Clercs, 2006.

Peuples de l'Ombre

Walt Disney – qui s’y connaissait en matière de Merveilleux – le reconnaissait volontiers : plus le méchant est réussi, plus l’histoire est bonne. Il en va largement de même en matière de mythologie, de légendes et de Fantastique : l’homme, de tous temps, a truffé son imaginaire de monstres plus terribles les uns que les autres.Le monstre incarne à la fois les fantasmes et les peurs : peur de la mort, de l’Au-delà, de la violence et de la cruauté, fantasme du gigantisme, de la sauvagerie, de la puissance. Parfois, la création d’un monstre passe par l’Histoire avec un grand H : ainsi l’ogre mangeur de chair fraîche, avec son grand couteau et ses bottes de sept lieues, est-il né du Hongrois, c’est à dire des Huns, dont les ravages ont fait trembler l’Europe du Haut Moyen-âge. Il en va de même pour les orques de Tolkien, souvenir des Orkein à la peau bleue évoqués par les sagas scandinaves : il s’agissait en fait des habitants des îles Orcades, des Pictes qui avaient coutume de se peindre pour aller au combat.Mais l’ogre, outre son aspect historique, est également un fantasme, la personnalisation d’une perversité : la pédophilie. Ou d’un tabou primordial : le cannibalisme. Chaque peuple de l’Ombre – vampire, fantôme, loup-garou, géant, troll, etc. – balance de même entre diverses origines et personnifie des aspirations peu avouables, ce qui rend particulièrement intéressante l’étude menée par Edouard Brasey. Illustré de tableaux, de gravures anciennes et des oeuvres originales de Sandrine Gestin, ce troisième tome de l’Encyclopédie du Merveilleux est particulièrement réussi.

 

 

ESSAIS/ESSAYS

Trouver sa vérité par les contes de sagesse, Albin Michel Spiritualités, 2000

 Trouver sa ve¦ürite¦ü

Ce livre propose une lecture originale de vingt-sept contes traditionnels qui appartiennent aux cultures indienne, zen, taoïste, soufie, juive mais aussi turque, grecque, celte…
Quels que soient les thèmes abordés dans ces histoires – le désir, l’art, la sagesse, la famille, Dieu…-, la vérité avance constamment masquée. Derrière le spectacle fantaisiste des fous, des crocodiles, des éléphants, des princes ou des génies, il y a toujours un message qui se cache, quelque chose de nous-même qui est révélé.
Edouard Brasey, auteur de nombreux ouvrages dont uneEnquête sur l’existence des fées et Vivre la magie des contes, écrit en collaboration avec Jean-Pascal Debailleul, nous donne ici les clefs d’une véritable méthode de lecture et d’analyse des contes. Par-delà l’incohérence ou l’absurdité apparente de chaque récit, c’est tout un univers inconnu qui se dessine : non pas celui égaré ou extravagant de l’imaginaire, mais un monde riche d’enseignements qui conduit à une meilleure connaissance de soi. Insolite, divertissant autant qu’initiatique, cet ouvrage exhume la « perle de vérité » et de sagesse que tout conte recèle.

L’Énigme de l’Atlantide,  Pygmalion, 1998. J’ai Lu 2002

L'Enigme de l'Atlantide

Est-il possible d’imaginer un monde entier, une civilisation florissante totalement disparue ? L’Atlantide, légende attestée par Platon ou Plutarque, n’aurait-elle pas existé ? C’est à une vertigineuse plongée dans le temps que ce récit nous invite, à la recherche d’un univers englouti il y a douze mille ans… Suivant toutes les pistes, collectant tous les indices, l’auteur nous livre une enquête sous haute surveillance, aux quatre coins du globe et des milliers d’années en arrière. Nous découvrons, avec des spécialistes, des mystères jamais éclaircis et, en compagnie du commandant Cousteau, admirons des vestiges étonnants. Explorant à la fois l’Histoire et la mythologie, ce livre apporte une véritable leçon sur la mémoire ancestrale des hommes, car ce voyage dans un passé lointain ne fait qu’éclairer notre vie présente. L’Atlantide est le miroir caché de toutes nos origines.

Vivre la magie des contes, avec J.-P. Debailleul, Albin Michel Spiritualités, 1998

Vivre magie des contes

Les contes de fées sont généralement considérés comme des histoires inventées pour endormir les enfants. Pourtant, au-delà de ce premier niveau de lecture, ces récits recèlent un savoir initiatique très puissant. Destinés à éveiller l’homme, à le conduire à une meilleure conscience de lui-même, ils nous parlent de nous, de la voie que nous devons suivre pour parvenir au plein accomplissement de nos potentialités… Mais les grenouilles qui parlent, les châteaux enchantés, les vieilles dames faiseuses de miracles sont autant d’images que nous ne savons pas décoder.
Pour nous aider à vivre la magie des contes, Jean-Pascal Debailleul, conteur et thérapeute, et Edouard Brasey, auteur de nombreux ouvrages dont une Enquête sur l’existence des fées, nous proposent ici dix « clés de lecture ». A partir de l’analyse d’une quarantaine de contes du répertoire traditionnel (dans la version des frères Grimm), ils nous invitent à une exploration originale de nous-même et de notre propre histoire, et nous montrent comment, en décryptant leur vocabulaire symbolique, ces récits peuvent nous aider à opérer des changements profonds dans notre vécu quotidien.
Mieux comprendre nos failles, nos fuites et nos blocages, découvrir le « merveilleux » qui se trouve là, dans la vie de tous les jours, trouver l’énergie neuve capable de nous faire oser une vraie transformation : la fonction secrète des contes nous est ici révélée, à travers une méthode éprouvée depuis plus de dix ans auprès de milliers de patients.

10 Comments

  1. CERF Valérie
    CERF Valérie 19 juin 2016 at 22 h 21 min .

    Bonjour,
    J’aimerais connaître la différence entre » La grande encyclopédie du merveilleux » et « La petite encyclopédie du merveilleux ». Est ce que « La grande encyclopédie du merveilleux » regroupe entièrement les trois livres: « Les peuples de la lumière », « Le bestiaire fantastique » et « Les peuples de l’ombre », ou bien est ce un « mix » des trois livres? Je me pose la même question au sujet de « L’univers féérique » et des cinq livres qu’il regroupe. Merci de votre attention. Valérie

  2. poiro
    poiro 10 août 2015 at 21 h 58 min .

    Bonjour, le Grimoire des Loups-garous va-t-il être réédité un jour svp ? Je suis passé à côté et je le regrette chaque jour…
    Merci à vous !

  3. Chantal
    Chantal 1 août 2015 at 12 h 06 min .

    Bonjour! J’aime beaucoup vos livres. Je me demande si les livres « Grimoires, sortilèges et envoûtements » et « Traité de sorcellerie » sont le même livre mais avec un titre différent, ou deux livres différent. Merci!!!

  4. Yuliya
    Yuliya 11 juillet 2015 at 19 h 32 min .

    Dear Edouard, please let me know if « La Grande Bible des Fees » is available in Engilsh or Russian? And if yes, where it is possible to get it?
    Greetings,
    Yuliya.

  5. ana
    ana 18 juin 2015 at 22 h 49 min .

    hi, could you please let me know if the book « vivre la magie des contes » is available in english? thanks, ana

Leave a Reply