LES FILS DU PATRIARCHE

One Comment

  1. joelle MARCHAL
    joelle MARCHAL 18 mars 2017 at 12 h 21 min .

    «LES FILS DU PATRIARCHE»
    Edouard BRASEY
    Editions CALMANN-LEVY
    Roman littérature Française
    Date de publication: 18 janvier 2017
    496 pages

    RESUME :
    En Provence, dans les années 30. On ne pourrait imaginer deux hommes plus dissemblables que Charles Inard et Arsène Fregi. L’un, négociant en huile d’olive à Marseille, est doux et affable autant que l’autre, étudiant en droit à Aix-en-Provence, est arrogant et arriviste.

    Tout les sépare et pourtant ils ont le même père, le comte Cyprien Inard des Baux, vieux noble provençal. Ils ont pour point commun le fait d’avoir été renié par lui :Arsène est le fruit honteux d’un amour ancillaire et Charles a entaché la noble lignée familiale en épousant la fille d’un santonnier.

    Lorsque viendra le temps de l’occupation allemande en Provence, les deux frères se retrouveront à cohabiter sous le toit du patriarche. Leurs idées et leurs camps les opposent. Charles, avec la complicité de sa femme et de sa fille, œuvre et soutient la Résistance. Arsène, quant à lui, s’engage dans la Milice et souhaite rejoindre les rangs de la Waffen SS.

    Comment les frères en sont-ils arrivés là ? Et quel rôle, en les rejetant l’un et l’autre, le patriarche a-t-il joué dans leurs itinéraires ? A l’heure des règlements de compte, le patriarche ne sera pas épargné…..

    L’AUTEUR :
    Edouard BRASEY, romancier, scénariste et essayiste est l’auteur de plus que quatre vingts ouvrages, dont certains ont été primés et ont rencontré un grand succès auprès du grand public. Il alterne aujourd’hui thrillers contemporains et grandes fresques familiales et historiques. Il réside à Bourges.

    MON AVIS :
    Merci aux Editions CALMANN-LEVY de m’avoir permis de lire, en service de presse, ce roman d’Edouard Brasey, ainsi que la plume fluide et fort plaisante de cet auteur que je ne connaissais pas.

    Edouard Brasey nous entraîne aux Baux de Provence, entre deux guerres, dans une fresque familiale extrêmement bien documentée sur le plan historique où l’on assiste au destin de deux frères ennemis, reniés par leur père dans leur jeunesse et que tout oppose.

    L’auteur réussit à nous transporter au pays des santons, des olives, de Pagnol et d’Alphonse Daudet. Ce roman sent bon la Provence, la lavande, le soleil, le patois ! Toutefois au fil des pages planent la haine et la vengeance….

    Certains personnages m’ont beaucoup émue mais j’ai surtout détesté Cyprien et Arsène !

    J’ai vraiment beaucoup aimé ce livre dont l’histoire aux nombreux rebondissements à la fois prenante et fort intéressante m’a tenue en haleine jusqu’à la dernière page.

    Je recommande donc vivement ce roman à déguster sans modération !!
    JOELLE

Leave a Reply